Les faussaires de l’amour

Dernière mise à jour : 1 juin

Il y a de ces gens qui usent du cœur des autres car eux-mêmes n’en ont pas. Il y a quelque chose de brisé à l’intérieur. Ils n’ont pas accès à leur émotions, à leur ressentis, à leur cœur. Ils n’ont même plus la mémoire kinesique tant ils sont coupés d’une partie d’eux-même, le corps. Ils sont persuadés d’être entier, et pourtant non. Perdant cette acuité, ils perdent la mémoire de moments de vie, de ce qu’ils disent ou pas, de ce qu’ils font ou pas. Cela donne par la suite des échanges impossibles avec ces personnes amnésiques du cœur, du corps et par conséquent de l’esprit.


Ils prennent alors l’amour de l’autre pour s’en nourrir, pour pouvoir survivre. Ils donnent l’impression de vivre. Regardez bien comment leur vie est finalement étroite et remplie d’artifices !


Ils prennent et donnent rien. C’est absolument impossible pour eux. Ils disent aimer, parfois. Est ce vraiment le cœur, ou juste une réponse à un désir, un besoin à satisfaire ?


Ils ne savent pas. Alors ils comblent se manquent, ce handicap par une extraordinaire capacité sociale. D’une certaine manière, ils ont des « tips », des trucs similaires à certaines personnes autistes : ils adoptent des scénarii en fonction des situations. Une véritable programmation. Son intelligence intellectuelle déterminera la finesse du processus de contact.


Si bien que tout le monde n’y voit que du feu. Même la personne la plus intelligente et surtout si elle a du cœur et de l’empathie.


Le piège de l’empathie. Cette capacité à se mettre à la place de l’autre. Oui, sauf que là le message reçu est faussé, biaisé.


C’est tout l’art du faussaire. Et pour tout faussaire, l’idée est bien de duper l’autre pour s’enrichir et se nourrir.


Comme il ne savent pas identifier l’amour du cœur, le vrai, ils voient chez l’autre une faiblesse. Ils le voient influençable, naïf, idiot. Quelle aubaine pour trouver son équilibre, une personne avec autant de cœur, d’empathie, et de gentillesse !


Oh la gentillesse ! Tant de gens souffrent de ne pouvoir l’exprimer par peur de se faire dévorer.


Chère victime de ces personnes en souffrance, relevez la tête !


Soyez fière d’avoir un cœur !

Soyez fière de pouvoir connaître l’Amour !

Soyez fière d’être Humaine !


Il n’y a pas d’épreuves, mêmes difficiles, mêmes douloureuses.


Il y a des expériences de vie qui vous donnent les outils pour être encore plus affûtée à protéger votre trésor et plus humaine en même temps.


Une seule réponse à ce comportement :

- Fuyez !


Deux règles :

- Arrêtez d’imaginer que l’autre va changer,

- Arrêtez de leur trouver des excuses même s’ils en ont !


Trois choses à retenir :

- Vous ne changerez jamais les gens, s’ils ne veulent pas changer eux-mêmes,

- L’humain ne change pas, il s’améliore, il évolue, il prend conscience pour faire autrement, il s’élève, et pour cela il demande l’aide d’un professionnel en psychotherapie humaniste, existentialiste, spirituel,

- Tout le monde mérite d’être véritablement aimer.


Et comment reconnaître l’amour ?

- Écoutez votre boussole intérieure : vos ressentis sont de magnifiques signaux : si vous ne savez pas, eux, ils savent tout de suite,

- Le moindre doute, c’est qu’il y a une part de vrai.

- La relation est fluide, agréable, satisfaisante, joyeuse, légère, et vous vous sentez épanoui, et nourrie de belles energies : vous êtes au bon endroit.*


*NB : attention, ici il ne faut pas confondre avec le sentiment des coups de foudres, des passions, des premières années de vie en couple. d’ailleurs ici je parle de toute relation sans cibler les couples sexués. En d’autres termes, un couple, ce sont 2 éléments qui fonctionnent ensemble : un parent-un enfant, 2 frères, 2 amis, 2 collègues, 2 membres d’une même famille (oncle, filleul, parrain, nièce….).


Les Thérapies de Raphaëlle





18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout